text.skipToContent text.skipToNavigation

Présentation des paramètres de Fonctionnalité L2 du Commutateur Gigabit géré Linksys

La L2 Feature (Fonctionnalité L2) de votre Linksys Managed Gigabit Switch (Commutateur Gigabit géré Linksys) présente des capacités de commutation de Layer 2 (Couche 2) standard complètes.  Utilisez ces fonctionnalités pour configurer le commutateur selon vos préférences.

Pour accéder à cette section, suivez les étapes ci-dessous:

 
Étape 1:
Accédez à l'interface Web de votre commutateur.  Pour des instructions, cliquez ici.

Étape 2:
Cliquez sur L2 Feature (Fonctionnalité L2).
 
User-added image

Étape 3:
Les paramètres suivants peuvent être configurés sous L2 Feature (Fonctionnalité L2).

Link Aggregation (Agrégation de liens)
Mirror Settings (Paramètres du miroir)
STP
LBD
MAC Address Table (Table d'adresses MAC)
LLDP
IGMP Snooping (Surveillance IGMP)
MLD Snooping (Surveillance MLD)
Multicast Filtering (Filtrage multidiffusions)
Jumbo Frame (Cadre Jumbo)


Étape 4:
Cliquez sur Apply (Appliquer) pour mettre à jour les paramètres système. 

Link Aggregation (Agrégation de liens)

Un Link Aggregation Group (LAG) (Groupe d'agrégation de liens) (LAG) optimise l'utilisation des ports en reliant un groupe de ports pour former un lien unique, logique et à bande passante plus élevée.  L'agrégation des ports multiplie la bande passante et augmente la flexibilité des ports pour le commutateur.  La Link Aggregation (Agrégation de liens) est le plus souvent utilisée pour relier un ou plusieurs périphériques réseau à forte intensité de bande passante, comme un serveur, à la dorsale d'un réseau.

Les ports participants sont appelés Members (Membres) d'un groupe de lignes réseau de ports.  Étant donné que tous les ports du groupe de lignes réseau doivent être configurés pour fonctionner de la même manière, la configuration du port unique du groupe de lignes réseau est appliquée à tous les ports du groupe de lignes réseau.  Ainsi, vous n'aurez besoin de configurer que l'un des ports d'un groupe de lignes réseau.  Un paquet de communication de données spécifique sera toujours transmis sur le même port dans un groupe de lignes réseau.  Cela garantit que la livraison de trames individuelles d'un paquet de communication de données sera reçue dans le bon ordre.  La charge de trafic du LAG sera équilibrée entre les ports selon Aggregate Arithmetic (l'arithmétique agrégée).  Si les connexions d'un ou plusieurs ports sont interrompues, le trafic de ces ports sera transmis sur les ports normaux pour garantir la fiabilité de la connexion.

Lorsque vous agrégez des ports, les ports et le LAG doivent remplir les conditions suivantes:

 
  • Tous les ports d'un LAG doivent avoir le même type de média/format.
  • Un VLAN n'est pas configuré sur le port.
  • Le port n'est pas affecté à un autre LAG.
  • Le mode de négociation Automatique n'est pas configuré sur le port.
  • Le port est en mode duplex intégral.
  • Tous les ports du LAG ont le même filtrage d'entrée et les mêmes modes étiquetés.
  • Tous les ports du LAG ont les mêmes modes de contre-pression et de contrôle de débit.
  • Tous les ports du LAG ont la même priorité.
  • Tous les ports du LAG ont le même type d'émetteur-récepteur.
  • Les ports peuvent être configurés en tant que ports LACP (Link Aggregation Control Protocol) (Protocole de contrôle d'agrégation de liens) uniquement si les ports ne font pas partie d'un LAG précédemment configuré.

LACP est un protocole dynamique qui permet d'automatiser la configuration et la maintenance des LAG.  Le but principal de LACP est de configurer automatiquement des liens individuels vers un ensemble agrégé tout en ajoutant de nouveaux liens et en aidant à récupérer des pannes de lien si le besoin s'en fait sentir.  LACP peut surveiller pour vérifier si tous les liens sont connectés au groupe autorisé.  LACP est une norme en matière de réseautage informatique; Par conséquent, LACP doit être activé initialement sur les ports de jonction du commutateur pour les deux commutateurs/périphériques participants qui prennent en charge la norme pour l'utiliser.

Les éléments suivants peuvent être configurés sous Link Aggregation (Agrégation de liens):

 
  • Port Trunking (Agrégation de ports):  Vous permet d'attribuer des liaisons physiques à une liaison logique qui fonctionne comme une liaison unique à plus haute vitesse offrant une bande passante accrue.  Utilisez Port Trunking (Agrégation de ports) pour regrouper plusieurs connexions et utiliser la bande passante combinée comme s'il s'agissait d'un seul canal plus grand.  Vous devez activer le Trunk Mode (Mode tronc) avant de pouvoir ajouter un port à un groupe de troncs.
  • LACP Settings (Paramètres LACP):  Attribuez une priorité système à exécuter avec LACP et il devient un lien de sauvegarde si un lien tombe en panne.  La priorité système la plus basse est autorisée à prendre des décisions sur les ports auxquels elle participe activement (en cas de panne d'une liaison).  Si deux ports ou plus ont la même priorité de port LACP, le port avec le numéro de port physique le plus bas sera sélectionné comme port de sauvegarde.  Si un LAG existe déjà avec le nombre maximal de membres de port autorisés et que LACP est ensuite activé sur un autre port en utilisant une priorité plus élevée qu'un membre existant, le port nouvellement configuré remplacera le membre de port existant qui a une priorité inférieure.  Un nombre plus petit indique un niveau de priorité plus élevé.  La plage est comprise entre 1 et 65535 et la valeur par défaut est 32768.
  • LACP Timeout (Délai d'expiration LACP):  LACP permet l'échange d'informations concernant l'agrégation de liens entre deux membres d'agrégation.  La valeur du LACP Timeout (Délai d'expiration LACP) est mesurée dans un intervalle périodique.  Vérifiez d'abord si le port du groupe de tronc est actif.  Lorsque l'intervalle expire, il sera supprimé du tronc.
  • Short Timeout (Délai d'expiration court):  La LACP PDU sera envoyée toutes les secondes.  La valeur du délai d'expiration est de 3 secondes.
  • Long Timeout (default) (Délai d'expiration long) (par défaut):  La LACP PDU sera envoyée toutes les 30 secondes et la valeur du délai d'expiration LACP est de 90 secondes. 
 
Cliquez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les paramètres.


Mirror Settings (Paramètres du miroir)

Reflète le trafic réseau en transférant des copies des paquets entrants et sortants de ports spécifiques vers un port de surveillance.  Le paquet copié sur le port de surveillance aura le même format que le paquet d'origine.

La mise en miroir de ports est utile pour la surveillance du réseau et peut être utilisée comme outil de diagnostic.  Utilisez la mise en miroir de ports pour envoyer le trafic vers des applications qui analysent le trafic à des fins telles que la surveillance de la conformité, la détection des intrusions, la surveillance et la prévision des modèles de trafic et d'autres événements de corrélation.  La mise en miroir de ports est nécessaire pour l'analyse du trafic sur un commutateur car un commutateur envoie normalement des paquets uniquement au port auquel le périphérique de destination est connecté.  L'analyseur capture et évalue les données sans affecter le client sur le port d'origine.  La mise en miroir de ports peut consommer des ressources CPU importantes lorsqu'elle est active, soyez donc prudent avec une telle utilisation lors de la configuration du commutateur.

 

User-added image


Cliquez sur Edit  User-added image (Modifier) pour modifier une entrée miroir spécifique.  Cliquez sur Apply User-added image pour accepter les modifications ou sur Cancel User-added image  (Annuler) pour les annuler.

  • Session ID (ID de session):  Un numéro identifiant la session miroir.  Ce commutateur prend uniquement en charge jusqu'à quatre sessions miroir.
  • Destination Port (Port de destination):  Sélectionnez le port à des fins de trafic à partir des ports source mis en miroir sur ce port.
  • Source TX Port/ Source RX Port:  Définit le port source à partir duquel le trafic sera mis en miroir.
  • TX Port:  Seules les trames transmises depuis ce port sont mises en miroir sur le port de destination.
  • RX Port:  Seules les trames reçues sur ce port sont mises en miroir sur le port de destination.
  • Both (Les deux):  Les trames reçues et transmises sur ce port sont mises en miroir sur le port de destination spécifié.
  • None (Aucun):  Désactive la mise en miroir pour ce port.
  • Ingress State (État d'entrée):  Choisissez d'activer ou de désactiver le transfert du trafic entrant.
  • Session State (État de la session):  Choisissez d'activer ou de désactiver la mise en miroir des ports.

REMARQUE:  Vous ne pouvez pas mettre en miroir un port plus rapide sur un port plus lent.  Par exemple, si vous essayez de mettre en miroir le trafic d'un port 100 Mbps sur un port 10 Mbps, cela peut entraîner des problèmes de débit.  Le port à partir duquel vous copiez les trames doit toujours prendre en charge une vitesse égale ou inférieure à celle du port vers lequel vous envoyez les copies.  Un port cible et un port source ne peuvent pas être le même port.

STP

L'algorithme Spanning Tree Algorithm (STA) peut être utilisé pour détecter et désactiver les boucles réseau et pour fournir des liaisons de sauvegarde entre les commutateurs.  Cela permet au commutateur d'interagir avec d'autres périphériques de pontage de votre réseau pour garantir qu'un seul itinéraire existe entre deux stations quelconques du réseau et de fournir des liaisons de secours qui prennent automatiquement le relais lorsqu'une liaison principale est interrompue.  STP fournit une topologie arborescente pour le commutateur.  Il existe différents types de versions de Spanning Tree, notamment le protocole Multiple Spanning Tree Protocol (MSTP) IEEE 802.1w et le protocole RSTP (Rapid Spanning Tree Protocol) IEEE 802.1s.  

REMARQUE:  Un seul protocole Spanning Tree Protocol peut être activé sur le commutateur à la fois.


LBD

Loopback Detection (LBD) (Détection de bouclage) (LBD) peut être utilisée pour détecter des boucles en transmettant des paquets de protocole de boucle.  Les ports enverront des paquets de protocole de boucle, et une fois que le même paquet est reçu, le port sera arrêté pour empêcher la boucle.

Les éléments suivants peuvent être configurés sous LBD:

  • Global Setting (Paramètre général):  Tous les ports envoient des paquets en boucle si le State (État) est défini sur Enabled (Activé).  Et quand le même paquet est reçu, le port sera arrêté pour empêcher la boucle.

Cliquez sur Apply (Appliquer) pour enregistrer les paramètres.

  • Port Status (État du port)
  • Port:  Index de port du port physique.
  • State (État):  Affiche l'état de l'état LBD par port.

MAC Address Table (Table d'adresses MAC)

Contient les informations d'adresse que le commutateur utilise pour transférer le trafic entre les ports entrants et sortants.  Toutes les adresses MAC de la table d'adresses sont associées à un ou plusieurs ports.  Lorsque le commutateur reçoit du trafic sur un port, il recherche dans la table de commutation Ethernet l'adresse MAC de la destination.  Si l'adresse MAC n'est pas trouvée, le trafic est inondé de tous les autres ports associés au VLAN.  Toutes les adresses MAC que le commutateur apprend en surveillant le trafic sont stockées dans l'adresse dynamique.  Une adresse statique vous permet de saisir manuellement une adresse MAC pour configurer un port et un VLAN spécifiques.

Les éléments suivants peuvent être configurés sous la MAC Address Table (Table d'adresses MAC):

 
  • Static MAC Address (Adresse MAC statique):  La table d'adresses répertorie l'adresse MAC de destination, l'ID de VLAN associé et le numéro de port associé à l'adresse.  Lorsque vous spécifiez une adresse MAC statique, vous définissez l'adresse MAC sur un VLAN et un port; ainsi, il effectue une entrée dans sa table de transfert.  Ces entrées sont ensuite utilisées pour transmettre des paquets via le commutateur.  Les adresses MAC statiques ainsi que la sécurité des ports du commutateur permettent uniquement aux périphériques de la table d'adresses MAC d'un port d'accéder au commutateur.
  • Dynamic MAC Address (Adresse MAC dynamique):  Le commutateur apprendra automatiquement l'adresse MAC de l'appareil et la stockera dans la table d'adresses MAC dynamiques.  Si aucun paquet n'est reçu du périphérique pendant le temps de vieillissement, le commutateur adopte un mécanisme de vieillissement pour mettre à jour les tables à partir desquelles les entrées d'adresses MAC seront supprimées des périphériques réseau associés.  La table d'adresses MAC dynamiques affiche les adresses MAC et leurs VLAN associés appris sur le port sélectionné.
  • Search MAC Address (Rechercher adresse MAC):  Pour rechercher une adresse MAC spécifique dans toute la table d'adresses MAC.
  • MAC Aging Settings (Paramètres de vieillissement MAC):  Pour définir le temps de vieillissement de toute la table d'adresses MAC.  

Cliquez sur Apply (Appliquer) pour mettre à jour les paramètres système.

LLDP

Le protocole LLDP (Link Layer Discovery Protocol) est la norme IEEE 802.1AB permettant aux commutateurs d'annoncer leur identité, leurs principales capacités et leurs voisins sur le LAN 802.  LLDP permet aux utilisateurs d'afficher les informations découvertes pour identifier la topologie du système et détecter les configurations défectueuses sur le LAN.  LLDP est un protocole de découverte de voisin qui utilise la connectivité Ethernet pour publier des informations aux périphériques sur le même LAN et stocker des informations sur le réseau.  Les informations transmises dans les publicités LLDP circulent dans un seul sens; d'un appareil à ses voisins.  Ces informations permettent à l'appareil d'identifier rapidement une variété d'autres appareils, ce qui se traduit par un réseau local qui interagit de manière fluide et efficace.

LLDP transmet les informations sous forme de paquets appelés LLDP Data Units (LLDPDU) (Unités de données LLDP) (LLDPDU).  Un seul LLDPDU est transmis dans une seule trame Ethernet 802.3.  Un LLDPDU de base se compose d'un ensemble d'éléments de Type-Length-Value (TLV) (Type-longueur-valeur) (TLV), dont chacun contient des informations sur le périphérique.  Un seul LLDPDU contient plusieurs TLV.  Les TLV sont de courts éléments d'information qui communiquent des données complexes.  Chaque TLV annonce un seul type d'information.

User-added image

Choisissez d'activer ou de désactiver la fonction LLDP sur le commutateur.  Ensuite, entrez Transmission Interval (l'intervalle de transmission), le Holdtime Multiplier (Multiplicateur de temps de maintien), le paramètre Reinitialization Delay (Délai de réinitialisation) et le paramètre Transmit Delay (Délai de transmission).  Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Apply (Appliquer) pour mettre à jour les paramètres système.
 
  • State (État):  Sélectionnez Enabled (Activé) ou Disabled (Désactivé) pour activer LLDP pour le commutateur.
  • Transmission Interval (Intervalle de transmission):  Saisissez l'intervalle auquel les mises à jour d'annonces LLDP sont envoyées.  La valeur par défaut est 30.  La plage va de 5 à 32767.
  • Holdtime Multiplier (Multiplicateur de temps de maintien):  Entrez la durée pendant laquelle les paquets LLDP sont conservés avant que les paquets ne soient rejetés et mesurés en multiples de Advertised Interval (l'intervalle annoncé).  La valeur par défaut est 4.  La plage va de 2 à 10.
  • Reinitialization Delay (Délai de réinitialisation):  Entrez le délai avant la réinitialisation de LLDP.  La valeur par défaut est 2. La plage va de 1 à 10.
  • Transmit Delay (Délai de transmission):  Saisissez le temps qui s'écoule entre les transmissions successives de trames LLDP.  La valeur par défaut est de 2 secondes.  La plage est de 1 à 8192 secondes.

Les éléments suivants peuvent être configurés sous LLDP:
 
  • Local Device (Périphérique local):  Les périphériques LLDP doivent prendre en charge les annonces d'ID de châssis et de port, ainsi que le nom du système, l'ID du système, la description du système et les annonces de capacité du système.  Ici, vous pouvez afficher des informations LLDP détaillées pour le commutateur.
  • Remote Device (Périphérique distant):  Les périphériques LLDP doivent prendre en charge les annonces de l'ID de châssis et de port, ainsi que le nom du système, l'ID du système, la description du système et les annonces de capacité du système.  De là, vous pouvez afficher les informations LLDP détaillées pour le périphérique distant.

IGMP Snooping (Surveillance IGMP)

La Internet Group Management Protocol (IGMP) Snooping (Surveillance IGMP (Protocole de gestion de groupe Internet) permet à un commutateur de transmettre intelligemment le trafic multidiffusion.  La multidiffusion est utilisée pour prendre en charge des applications en temps réel telles que la vidéoconférence ou la diffusion audio en continu.  Un serveur de multidiffusion n'a pas à établir une connexion distincte avec chaque client.  Il diffuse simplement son service au réseau et à tout hôte qui souhaite recevoir le registre de multidiffusion avec leur commutateur de multidiffusion local.

Un groupe de multidiffusion est un groupe de nœuds (bornes d'accès) d'extrémité qui souhaitent recevoir des paquets de multidiffusion d'une application de multidiffusion.  Après avoir rejoint un groupe de multidiffusion, un nœud (borne d'accès) hôte doit continuer à émettre périodiquement des rapports pour rester membre.  Tous les paquets de multidiffusion appartenant à ce groupe de multidiffusion sont ensuite transmis par le commutateur à partir du port.

 
  • IGMPv1:  Défini dans la RFC 1112. Un message de jointure explicite est envoyé au commutateur, mais un délai d'expiration est utilisé pour déterminer quand les hôtes quittent un groupe.
  • IGMPv2:  Défini dans la RFC 2236.  Ajoute un message de congé explicite au message de jointure afin que le commutateur puisse déterminer plus facilement quand un groupe n'a aucun écouteur intéressé sur un LAN.
  • IGMPv3:  Défini dans la RFC 3376.  Prise en charge d'une seule source de contenu pour un groupe de multidiffusion.

Les éléments suivants peuvent être configurés sous IGMP Snooping (Surveillance IGMP):
 
  • Global Settings (Paramètres globaux):  Cliquez pour activer ou désactiver la fonction de Surveillance IGMP pour le commutateur.
  • VLAN Settings (Paramètres VLAN): Utilisez les Paramètres VLAN de Surveillance IGMP pour configurer les paramètres de Surveillance IGMP pour les VLAN sur le système.  
  • Querier Settings (Paramètres du demandeur):   IGMP Snooping (Surveillance IGMP) nécessite qu'un commutateur central interroge périodiquement tous les périphériques finaux sur le réseau pour annoncer leur appartenance à la multidiffusion et ce périphérique central est le demandeur IGMP.  
  • Group List (Liste des groupes):  La Liste des groupes affiche l'ID VLAN, l'adresse IP du groupe et le port des membres dans la liste de Surveillance IGMP.
  • Router Settings (Paramètres du routeur):  Les Paramètres du routeur affichent le port connecté du routeur multidiffusion appris si le port est actif et membre du VLAN.  Sélectionnez l'ID VLAN que vous souhaitez configurer et entrer les ports statiques et interdits pour les ID VLAN spécifiés.  Tous les paquets IGMP Surveillés par le commutateur seront transmis au routeur de multidiffusion accessible depuis le port.

Cliquez sur Apply User-added image (Appliquer) pour accepter les modifications ou sur Cancel User-added image (Annuler) pour les annuler.

MLD Snooping (Surveillance MLD)

La Multicast Listener Discovery (MLD) Snooping (Détection des auditeurs multidiffusion) (MLD) fonctionne au niveau du trafic IPv6 pour découvrir les auditeurs multidiffusion sur un port directement connecté et remplit une fonction similaire à Surveillance IGMP pour IPv4.  La Surveillance MLD permet au commutateur d'examiner les paquets MLD et de prendre des décisions de transfert en fonction du contenu.  La Surveillance MLD limite le trafic de multidiffusion IPv6 en configurant de manière dynamique le port du commutateur de sorte que le trafic de multidiffusion ne soit transmis qu'aux ports qui souhaitent le recevoir.  Cela réduit l'inondation des paquets de multidiffusion IPv6 dans les VLAN spécifiés.  La surveillance IGMP et MLD peuvent être actives en même temps.

Les éléments suivants peuvent être configurés sous MLD Snooping (Surveillance MLD):
 
  • Global Settings (Paramètres globaux)
  • Status (État):  Sélectionnez cette option pour activer ou désactiver la Surveillance MLD sur le commutateur.  Le paramètre par défaut est Disabled (Désactivé).
  • Mode
  • IP:  La Liste des groupes passera en mode IP et le commutateur apprendra le groupe par l’adresse IP du paquet de jointure MLD.
  • MAC:  La Liste des groupes passera en mode mac et le commutateur apprendra le groupe par l'adresse MAC du paquet de jointure MLD.
  • Report Suppression (Suppression de rapport):  Sélectionnez Enabled (Activé) ou Disabled (Désactivé).  Cette fonction limite la quantité de rapports d'appartenance que le membre envoie aux routeurs compatibles avec la multidiffusion.
  • VLAN Settings (Paramètres VLAN):  Si la fonction de Fast Leave (Sortie rapide) n'est pas utilisée, un demandeur de multidiffusion enverra un message de requête GS lorsqu'un message de sortie de groupe MLD est reçu.  Le demandeur arrête de transférer le trafic pour ce groupe uniquement si aucun hôte ne répond à la requête dans le délai d'expiration spécifié.  Si Fast Leave (Sortie rapide) est activé, le commutateur suppose qu'un seul hôte est connecté au port.  Par conséquent, Fast Leave (Sortie rapide) ne doit être activé sur un port que s'il est connecté à un seul périphérique compatible MLD.
  • Querier Settings (Paramètres du demandeur):  La IGMP Snooping (Surveillance IGMP) nécessite qu'un commutateur central interroge périodiquement tous les périphériques finaux sur le réseau pour annoncer leur appartenance à la multidiffusion et ce périphérique central est le demandeur IGMP.  Le commutateur de surveillance envoie des requêtes périodiques avec un intervalle de temps égal à l'intervalle de requête configuré du demandeur.  La requête IGMP maintient le commutateur à jour avec les informations d'appartenance au groupe de multidiffusion en cours.  Si le commutateur ne reçoit pas les informations d'appartenance mises à jour, il cessera de transférer les multidiffusions vers les VLAN spécifiés.
  • Group List (Liste des groupes):  La Liste des groupes affiche l'ID VLAN, l'adresse IP du groupe et le port des membres dans la liste MLD Snooping (Surveillance MLD).
  • Router Settings (Paramètres du routeur):  Les Paramètres du routeur affichent le port connecté du routeur multidiffusion appris si le port est actif et membre du VLAN.  Sélectionnez l'ID VLAN que vous souhaitez configurer et entrer les ports Statiques et Interdits pour les ID VLAN spécifiés.  Tous les paquets MLD surveillés par le commutateur seront transmis au routeur multidiffusion accessible à partir du port.
 
Cliquez sur Apply User-added image (Appliquer) pour accepter les modifications ou sur Cancel User-added image (Annuler) pour les annuler.

Multicast Filtering (Filtrage multidiffusions)

Lorsque le Multicast Filtering (Filtrage multidiffusion) est activé, les paquets de multidiffusion inconnus (qui n'ont pas été appris par IGMP et MLD) seront abandonnés, et les paquets de multidiffusion déjà appris par IGMP/MLD seront transmis en tant que table de transfert de multidiffusion.  Lorsque le Filtrage de multidiffusion est désactivé, les paquets de multidiffusion inconnus (qui n'ont pas été appris par IGMP et MLD) seront inondés, et les paquets de multidiffusion déjà appris par IGMP/MLD seront transmis en tant que table de transfert de multidiffusion.  
 
User-added image
  • State (État):  Pour définir le Multicast Filtering (Filtrage multidiffusion) comme Enabled (Activé) ou Disabled (Désactivé).  La valeur par défaut est désactivée.

Cliquez sur Apply (Appliquer) pour mettre à jour les paramètres système.

Jumbo Frame (Cadre Jumbo)

Ethernet a utilisé la taille de trame de 1500 bytes depuis sa création.  Les trames Jumbo sont des PDU de couche réseau qui ont une taille beaucoup plus grande que la taille typique de Maximum Transmission Unit (MTU) (Unité de transmission maximale) (MTU) Ethernet de 1500 octets.  Les trames Jumbo étendent Ethernet à 10240 octets, ce qui les rend suffisamment volumineux pour transporter un datagramme d'application de 10 KB plus une surcharge d'en-tête de paquet.  Si vous avez l'intention de quitter le réseau local à des vitesses élevées, la dynamique de TCP vous obligera à utiliser de grandes tailles de trame.  Le commutateur prend en charge une taille de trame jumbo allant jusqu'à 10240 bytes.  Les trames Jumbo doivent être configurées pour fonctionner sur le port d'entrée et de sortie de chaque périphérique le long du chemin de transmission de bout en bout.

En outre, tous les périphériques du réseau doivent également être cohérents sur la taille maximale des trames jumbo, il est donc important de faire une enquête approfondie sur tous vos périphériques dans les chemins de communication pour valider leurs paramètres.

User-added image
 
  • Jumbo Frame (Cadre Jumbo):  Saisissez la taille du jumbo frame (cadre jumbo).  La plage s'étend de 1522 à 10240 bytes.

Cliquez sur Apply (Appliquer) pour mettre à jour les paramètres système.

Est-ce que cet article a été utile ?

Vous avez d'autres questions pour le support ?

Nouvelle recherche

CONTACTER LE SUPPORT